Carte blanche à Dominique Boivin

Carte blanche à Dominique Boivin

DUO AVEC CLAIRE DITERZI + TRAVELLING CIE BEAU GESTE

Danse

Informations pratiques

  • mar 6 Oct 2015 à 20h00

Quoi de plus réjouissant pour ouvrir la saison qu’une soirée avec Dominique Boivin ! Au menu, un petit tour de train électrique sur scène avec "Travelling". En deuxième partie, Claire Diterzi, invitée de marque, initie à la musique et s’improvise danseuse. Un duo délicieux où les disciplines se croisent avec une bonne dose d’humour ! Pour finir en beauté, la chanteuse aux multiples talents offre quelques unes de ses mélodies en mode concert collector.

Chorégraphe curieux, touche-à-tout et adepte des expérimentations insolites, Dominique Boivin propose une soirée carte blanche, pensée pour l’ouverture de saison du Hangar 23. On y retrouve Travelling, duo chorégraphié pour un interprète et un train électrique, un moment musical et dansé avec la chanteuse Claire Diterzi, et un concert court de cette complice d’un soir.

  • Dominique Boivin s’oriente vers la danse contemporaine à dix-huit ans et découvre l’enseignement d’Alwin Nikolaïs par Carolyn Carlson au Groupe de recherche chorégraphique de l’Opéra de Paris. En 1979, il suit les cours de Merce Cunningham et Lucinda Childs à New York. Deux ans après, il crée la compagnie Beau Geste et alterne son travail d’interprète pour Daniel Larrieu ou Philippe Decouflé, et celui de chorégraphe avec des créations comme La danse, une histoire à ma façon et plus récemment Transports exceptionnels, pour un danseur et une pelleteuse.
  • L’auteure-compositrice-interprète Claire Diterzi est une habituée des projets hybrides. Après un début de carrière en tant que leader du groupe punk Forguette mi notte, elle collabore régulièrement avec des créateurs issus de la scène contemporaine comme Philippe Decouflé ou Marcial Di Fonzo Bo. En octobre 2010, elle devient la première artiste de musique actuelle à obtenir une résidence à la Villa Médicis à Rome.

[Connais-moi toi-même] « Tout semble simple, sans aucune prétention, un spectacle qui ne dit pas son nom, tant la bonne humeur est de mise, avec des gestes moqueurs et synchronisés qui oscillent entre ironie et comédie. […] 30 minutes de bonheur. »

Siegfried Forster, RFI – 7 juillet 2015

Distribution

  • Dominique Boivin et Claire Diterzi

    Conception et interprétation

Photos & vidéos