Éditos

Éditos

Une saison face au monde

En seulement trois saisons, L’étincelle, Théâtre(s) de la Ville de Rouen a su déployer depuis la Chapelle Saint-Louis, la Salle Louis Jouvet, l’Auditorium du Conservatoire et depuis la Chapelle Corneille, une constellation de propositions artistiques dans différents lieux dédiés aux musiques du monde et au jazz, à la danse, au théâtre et aux spectacles jeune public.

De septembre 2019 à juin 2020, L’étincelle affichera plus de quarante-cinq spectacles et accompagnera plus d’une vingtaine de compagnies locales. Une programmation attentive à l’émergence donc, et qui favorise toujours le dialogue des cultures et des esthétiques. Le musicien sans frontière Titi Robin ouvrira le grand bal du nomadisme auquel nous convie L’étincelle tout au long de l’année avec d’autres artistes du monde entier comme le fabuleux Mystère des voix bulgares qui fait son grand retour pour fêter les vingt ans du festival Chants d’elles.

L’envoûtante chanteuse marocaine Oum et la captivante joueuse de kora Sona Jobarteh nous proposeront une image forte et étincelante de la femme musicienne du continent africain. Le pianiste Shai Maestro, compagnon de route d’Avishai Cohen, viendra ouvrir aussi la belle série de rendez-vous dédiés au jazz contemporain, suivi par Anne Paceo qui partage toujours les tournées de Jeanne Added et que l’on voit s’épanouir en leader depuis le dernier festival Jazz sous les pommiers. Autre projet remarquable et remarqué en 2019 que l’on pourra découvrir cette saison, celui de l’artiste Abd Al Malik qui, associé au chorégraphe Salia Sanou, a répondu par les mots, la musique et la danse à une commande du Musée d’Orsay pour une relecture du tableau Le Jeune Noir à l’épée. Dialogue toujours, le projet Un jardin de silence de Thomas Jolly et de la chanteuse L. (Raphaële Lannadère) mettra en scène, dans la Chapelle Corneille, un vibrant hommage à Barbara, dans le cadre du partenariat qui lie L’étincelle à L’Opéra de Rouen Normandie. Et le projet artistique, culturel et territorial de L’étincelle va continuer d’élargir nos horizons avec la complicité et le regard éclairant porté par le metteur en scène Yann Dacosta sur les orientations et l’organisation de la structure et de la programmation.

Ces regards croisés, ces choix concertés et partagés doivent permettre au Théâtre(s) de la Ville de Rouen d’être en prise directe avec le monde tel qu’il est ici et ailleurs aussi, dans le respect des droits culturels. Car L’étincelle, c’est regarder et écouter le monde avec des spectacles de danse et de théâtre contemporains et des concerts d’artistes internationaux, mais c’est aussi le vivre autrement en considérant que chacune et chacun de nous avons notre mot à dire et notre rôle à jouer avec les autres.

Ainsi L’étincelle accompagnera de nouveau les habitant·e·s qui le souhaitent à participer à deux projets participatifs, l’un autour du hip hop et des danses de révolte, et l’autre autour des chants et répertoires du monde. Les pratiques amateures et le réseau Espaace trouveront aussi leur place dans la saison et croiseront les démarches artistiques de compagnies émergentes. Elles pourront faire leur début sur les planches dans le cadre d’un nouveau temps fort en février intitulé Toute première fois conçu en partenariat avec le Théâtre des Bains Douches du Havre et la Cité Théâtre de Caen.

Cette volonté d’accompagner l’échange, d’aller à la rencontre de l’autre, se caractérise par de nombreuses actions culturelles auprès des populations scolaires en compagnie des artistes invité·e·s. Cela passe aussi par des propositions hors les murs comme le fantastique spectacle de danse Threshold de la compagnie québécoise Le Patin Libre installée en décembre sur la glace de la patinoire en ouverture de Rouen Givrée. Ou encore des petites formes dans les bibliothèques de Rouen, des conférences en lien avec la réunion des Musées métropolitains de Rouen.

L’étincelle aura, avec vous et les artistes invité·e·s, des yeux partout et nous pourrons nous écouter lors de ces voyages immobiles que constitue chaque spectacle. Et comme il est dit dans la chanson La quête de Jacques Brel, nous pourrons rêver ensemble « d’atteindre l’inaccessible étoile ».

Yvon Robert, Maire de Rouen

Christine Argelès, Première Adjointe chargée de la culture de la Jeunesse et de la Vie étudiante.