ESQUISSE #1

ESQUISSE #1

Daddy papillon, Cie Ginko

Théâtre

Informations pratiques

  • jeu 18 Oct 2018 à 15h00

Un vieil Arabe aux lunettes de soleil jaune marche pieds nus dans la neige. C’est un homme, homme végétal, homme plante, homme fleur, homme papillon… Un homme hors d’âge ou au-delà ou en deçà de toute temporalité qui nous serait commune. D’ailleurs lui-même ne connaît pas sa date de naissance. Mais il se souvient avoir été enfant. Qu’alors il mangeait des figues. Qu’alors il y avait la guerre. Et qu’alors il se cachait dans la nature. Il était enfant… Plus tard, dans un autre pays, il a exercé le métier d’ouvrier en Normandie, dans le bâtiment, dans la construction. Et puis la chute s’est produite, tombé d’un toit. Pas la chute fatale, mais une chute quand même marquante dont il est ressorti fêlé. Cet homme qui marche pieds nus dans la neige est sorti de sa maison qui n’était pas très propre. Il s’entend dire toujours ce qu’il doit faire. Nettoyer ses oreilles, changer ses mocassins, etc… Lui tout ce qu’il souhaite c’est qu’on le laisse en paix. Qui ça on ? Qui sommes-nous pour lui ? Laissez-moi tranquille ! Silence. Solitude. Joie. Transformation. À travers les visions de Monsieur B, ouvrier dans le bâtiment qui se voyait papillon nous aborderons des instants de folies douces mais également l’urgence et la nécessité parfois de basculer dans un autre soi. C’est l’Odyssée d’un homme simple pour lequel aller chercher son pain est déjà un périple. On y reconnaît la figure de l’immigré d’aujourd’hui, d’hier et de demain, soumis aux mêmes exigences, difficultés et espoirs. Image de la chute du corps de l’homme depuis qu’il s’est fait chasser des vergers du paradis, chute immémoriale, mais plus actuelle que jamais.

Distribution

  • Naéma Boudoumi

    Auteure

  • Naéma Boudoumi

    Mise en scène

  • Anna Rodriguez

    Chorégraphe

  • Arnaud Dupont, Carlos Lima

    Distribution

  • Sarah Topalian

    Costumes

  • Pierre-Phillipe Meyden

    Dramaturge