Éditos

Éditos

Chère Madame, Cher Monsieur,

La saison 2017/2018 de l’Étincelle, Théâtre de la Ville de Rouen, tient toutes ses promesses avec 40 spectacles pour petits et grands dans le cadre d’un projet qui favorise la circulation des œuvres et des publics. Rouen aura le plaisir d’accueillir des artistes du monde entier. Plus de 23 nationalités seront représentées cette année et permettront de voyager au gré des propositions singulières. C’est un privilège de recevoir la
grande chanteuse coréenne Youn Sun Nah, de vibrer au son du oud des frères Joubran, de célébrer cette belle rencontre entre le cubain Omar Sosa et le malien Seckou Keita. Les nombreux talents artistiques de Normandie seront aussi à l’honneur. Plus de 10 spectacles sont programmés par l’Étincelle et portent haut les couleurs de notre région : avec Partition(s), les Rouennais de la compagnie étantdonné chorégraphient Mozart, la joie et la mélancolie mêlées et nous affirment que le vivre ensemble est à portée de main. Les Havrais d’Akté déménagent leur container du côté de Rouen à la rencontre de la population dans un spectacle interactif des plus étonnants. Le Caennais Olivier Lopez fera escale à la Chapelle Saint-Louis avec ses 4 clowns de retour d’un périple en Corée du Nord. La vitalité de la création est aussi soutenue par le bais d’une politique de résidence et d’aide à la structuration des compagnies du territoire. 20 équipes artistiques bénéficient des équipements de l’Étincelle pour façonner leur projet. Chaque saison, 10 Esquisses permettent à ces compagnies de présenter une étape de travail et de mûrir le long processus de recherche qui aboutira à la forme finale. Le Théâtre de la Ville de Rouen développe aussi cette facette peu connue du grand public mais tellement nécessaire pour que chacun puisse ancrer ses projets et construire l’avenir artistique avec ambition. Bien sûr, les spectacles Jeune Public trouvent une place essentielle dans la programmation. De la petite enfance à l’adolescence, ils permettent de sensibiliser toutes les générations aux différentes formes artistiques. La danse urbaine avec Delphine Caron, la musique avec Christine Kotschi et ses instruments artisanaux, le théâtre en bande-dessinée avec Yann Dacosta… Il y aura assurément de belles découvertes à destination de toutes et tous, publics scolaires et familiaux. La saison 2 de l’Étincelle brille de mille feux. Elle s’inscrit dans une démarche d’ouverture, d’excellence et de proximité pour offrir aux Rouennaises et Rouennais un panorama chaleureux de la création d’aujourd’hui et de demain.

Bons spectacles !
Yvon Robert,
Maire de Rouen.

CHER PUBLIC !

La première saison de l’Étincelle, Théâtre de la Ville de Rouen, a été très encourageante. Vous avez été nombreux à découvrir les spectacles et à nous faire part de vos remarques constructives pour améliorer encore notre qualité d’accueil. Petit à petit, chacun prend ses marques et nous avançons avec l’idée que chaque rendez-vous avec les spectateurs est un moment de bonheur partagé avec les artistes. La saison 2 de l’Étincelle a tenu compte de vos retours et vous propose quelques améliorations qui ne vous laisseront pas insensibles !

DES NOUVEAUTÉS !

Dès la rentrée, nous inaugurons une saison jazz dans l’Auditorium du Conservatoire à deux pas de la Chapelle Corneille et de la Chapelle Saint-Louis. Avec 6 concerts au programme, une jauge de 400 places, un confort acoustique optimal, les fans de jazz pourront bénéficier de conditions favorables pour venir écouter des musiciens au talent immense : Avishai Cohen, Vincent Peirani, Shahin Novrasli, Nguyên Lê, Girma Bèyènè, le Quarteto Gardel… Ce nouveau lieu, en plein cœur d’un établissement d’enseignement dynamique et complice de nos envies, sera aussi un magnifique tremplin pour sensibiliser les jeunes générations à de multiples esthétiques. Et nous nous réjouissons à l’avance de ce partenariat fructueux avec le CRR de Rouen.
Parmi les attentes formulées de votre part, le souhait de numéroter les places à la Chapelle Corneille a été une demande que nous avons prise en compte. Vous pouvez désormais choisir vos sièges au moment de vos réservations. Le programme qui vous y attend a de quoi vous  enthousiasmer : le Trio Joubran, Youn Sun Nah, Tigran Hamasyan, Dhafer Youssef, Souad Massi… Toutes et tous y présenteront leur actualité musicale exceptionnelle.

SAISIR LES ENJEUX CONTEMPORAINS

Cette année, l’Étincelle développe la thématique intitulée « comprendre le monde ». Les artistes nous aident à réfléchir de façon singulière, nous permettent d’avoir un regard renouvelé sur les questions qui traversent notre existence. Emilie Charriot et Virginie Despentes interrogent la place de la femme dans notre société avec King Kong Théorie. Les violences à l’encontre des homosexuels dans le monde entier ont inspiré ce spectacle coup de poing Ogres judicieusement mis en mots et en scène par Yann Verburgh et Eugen Jebeleanu. Notre compréhension des enjeux géopolitiques parfois complexes est traitée avec humour et décalage dans Bienvenue en Corée du Nord d’Olivier Lopez ou encore décris-ravage d’Adeline Rosenstein. Pour comprendre l’autre, il faut d’abord se comprendre soi. Découvrir les préjugés qui forgent aussi nos opinions, saisir que la vie peut basculer du mauvais côté. Accepter que notre libre arbitre soit influencé et parfois prédéterminé. Le festival « Art et Déchirure » avec lequel nous développons un beau partenariat en novembre nourrira ces réflexions. Il en est de même avec Au galop ! dans lequel Stéphanie Chêne nous livre un récit autobiographique poignant et acrobatique. Dans Simon la gadouille ou Qui suis-je ?, les blessures de l’enfance et de l’adolescence sont décryptées avec beaucoup de sensibilité par Arnaud Anckaert et Yann Dacosta.

ÊTRE AU CÔTÉ DES ARTISTES
Le volet autour du soutien à la création est désormais enraciné. C’est une activité importante de l’Étincelle. En amont des spectacles, nous accueillons régulièrement dans nos murs des compagnies et les accompagnons dans leurs démarches, leurs attentes et leurs besoins. Les parcours artistiques sont souvent fragiles et demandent une attention particulière si l’on veut bénéficier d’une vie culturelle riche à proximité de chez soi. Nous avons opté pour cette orientation qui est invisible pour les spectateurs mais essentielle dans le développement des projets.
Promouvoir l’audace et les formes innovantes sont aussi des valeurs qui nous tiennent à cœur dans la fabrication de la programmation. Les artistes ont besoin de renouveler les dramaturgies, de tester des nouvelles manières de concevoir les spectacles. Toutes les époques ont été marquées par la nécessité d’inventer et de bousculer nos repères. Il est important d’accorder une place pour celles et ceux qui prennent des risques même si parfois nous pouvons en être déboussolés. Il s’agit d’assurer une vraie diversité des esthétiques et que chacun puisse exprimer
sa démarche.

La saison 2017/2018 vous offrira un panorama complet de spectacles qui ne manqueront pas de susciter vos émotions. Toute l’équipe de l’Étincelle aura le plaisir de les partager avec vous tout au long de l’année.

Sébastien Lab,
Directeur de L’Étincelle.